Products

Health and Wellness

Elasense Skin Care

Weight Management

Personal Care

Promotions

Accessories

Science

Resources

Top 100

Rencontrez les scientifiques d’Immunotec

À l’origine d’Immunotec, d’Immunocal et d'Immunocal Platinum, on retrouve des scientifiques de renommée internationale, soit les docteurs Gustavo Bounous, Patricia Kongshavn et Wulf Dröge, qui ont été les grands responsables de la découverte et du développement d’Immunocal. Bien d’autres chercheurs et docteurs ont depuis effectué des essais sur ce produit naturel. À leur côté, une équipe s’assure que les produits d’Immunotec soient testés et éprouvés afin de vous offrir tous les avantages que vous recherchez et dont vous avez besoin.

Dr Gustavo Bounous

Dr BounousLe docteur Bounous a mis au point une méthode pour produire une protéine de lactosérum spécifique qui a été brevetée sous le nom d’Immunocal et qui est devenue la norme selon laquelle on évalue tous les autres produits à base de lactosérum.

Le docteur Gustavo Bounous a étudié à l’Université de Turin et à l’Université de Gênes, en Italie, son pays d’origine. Sa carrière en recherche médicale a commencé au Medical Center d’Indianapolis où il a travaillé comme chercheur universitaire en chirurgie. En 1963, il s’est établi au Canada et a commencé une carrière dans l’enseignement en tant que professeur de chirurgie, tout d’abord à l’Université de Sherbrooke (1973-1985) et par la suite à l’Université McGill (1985-1993).

En 1965, le docteur Bounous s’est vu remettre la médaille du collège royal des médecins et chirurgiens du Canada. Il a été un précurseur de l’utilisation d’une diète élémentaire en prophylaxie et pour le traitement des lésions intestinales associées au choc, à l’ischémie, à la radiation, à la chimiothérapie et à la maladie de Crohn. En 1968, le Conseil de recherches médicales a rendu hommage à sa carrière de chercheur, honneur qu’il a reçu de nouveau en 1993, l’année de son départ à la retraite de l’Université McGill.

Hommage au Dr Gustavo Bounous

En 1978, le docteur Bounous a entrepris un nouveau programme de recherche conjointement avec des collègues de la faculté de médecine de l’Université McGill, afin de trouver une protéine alimentaire qui stimulerait la réponse immunitaire. Leur travail les a conduits à l’isolation et à la préparation d’un concentré de lait non dénaturé qui aide à maintenir les taux normaux de glutathion et un système immunitaire fort. L’identification subséquente des ingrédients actifs présents dans ce composé protéique a permis de mettre au point, en 1993, une formule bioactive de haute qualité qui a été brevetée sous le nom de Immunocal.

En plus d’avoir été honoré par le Conseil national de recherches du Canada, le docteur Bounous est également récipiendaire de la médaille du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada et a été nommé membre à vie du Conseil de la recherche du Canada.

Dre Patricia Kongshavn

Dr KongshavnPatricia Kongshavn a reçu son baccalauréat spécialisé en sciences naturelles en tant que chercheuse-boursière principale à l’Université de Cambridge, et a complété son doctorat en immunologie à l’Université McGill après avoir immigré au Canada. Elle a subséquemment joint la faculté de médecine de l’Université McGill et a occupé des postes aux départements de physiologie et de médecine, pour devenir professeure titulaire en 1986. Sa recherche a été financée par des bourses indépendantes qui lui ont été confiées par le Conseil de recherches médicales du Canada, l’Institut national du cancer du Canada et l’Institut national de la santé des États-Unis.

Le but principal de sa recherche consistait à accroître les connaissances de base sur le système immunitaire, en mettant l’accent sur l’immunologie cellulaire, les interactions hôte-parasite et la génétique de la résistance naturelle.

Au milieu des années1970, elle a commencé à collaborer à une initiative lancée par le docteur Gustavo Bounous qui consistait à étudier l’influence de diverses protéines alimentaires sur la réponse immunitaire. Ils ont publié leur premier rapport de recherche sur ce sujet en 1978 et ont poursuivi leur collaboration jusqu’en 1989, période au cours de laquelle ils ont copublié 14 mémoires. Ce travail a conduit à la découverte d’un concentré de protéines de lactosérum particulier qui régule les taux de glutathion et favorise l’activité du système immunitaire. Cette avancée a ultimement donné lieu à la production d’un produit naturel de haute qualité : IMMUNOCAL.

La docteure Kongshavn a pris sa retraite de l’Université McGill en 1990 et vit maintenant dans l’Ouest où elle continue à faire de la consultation et à donner des conférences sur des sujets reliés à sa spécialité.

Dr Wulf Dröge

Dr. DrögeLe docteur Dröge fut le premier à décrire l’action du glutathion sur la réponse immunitaire des organismes vivants (1986) et à découvrir que les patients atteints du VIH présentaient des taux anormalement bas de cystéine et de glutathion (1988-1989). Dans le cadre d’une série d’essais cliniques, le docteur Dröge a effectué des recherches sur les effets d’une supplémentation en cystéine sur le système immunitaire chez des humains en santé, des patients atteints du VIH et des patients atteints d’un cancer et souffrant de cachexie. Le docteur Dröge a également travaillé activement à l’élaboration de recherches cliniques et à l’organisation d’activités en collaboration avec des collègues de l’Université McGill et d’autres institutions scientifiques de pointe. Le docteur Dröge a consacré plus de quarante années à la recherche fondamentale et clinique. Son éthique du travail a défini les normes de formulation de nouveaux produits Immunotec sûrs et efficaces comme Immunocal Platinum.

Après avoir reçu son doctorat à l’Université de Freiburg, Dr Dröge a effectué ses études postdoctorales au Max-Planck Institute of Immunobiology à Freiburg, en Allemagne, et à l’Université du Minnesota, où il a travaillé avec le Dr R.A. Good, immunologiste renommé. Par la suite, il a travaillé comme chercheur à l’Université Harvard et il a été pendant quatre ans membre de l’équipe de scientifiques du Basel Institute for Immunology, institution qui jouit d’une renommée internationale. Au cours des 30 années qui ont suivi, le docteur Dröge s’est consacré à sa carrière d’enseignant en immunologie et en biologie cellulaire à l’Université d’Heidelberg et de directeur du département d’immunochimie du Centre national de recherche sur le cancer de l’Allemagne (Deutsches Krebsforschungszentrum).

Il est l’auteur de plus de 280 articles publiés dans des revues scientifiques qui lui ont valu une réputation internationale d’expert sur l’oxydo-réduction et le vieillissement. Il a concentré ses recherches sur la régulation du processus d’oxydo-réduction et les signes de la pathogénie de l’infection au VIH, les mécanismes de détérioration et de vieillissement reliés à la maladie, et l’action du facteur de nécrose des tumeurs.

Le docteur Dröge a également publié de nombreux articles sur l’oxydo-réduction, le cancer et le vieillissement tout en enseignant régulièrement à l’Université McGill de Montréal.