La science d'Immunocal

RETOUR

Supplémentation en glutathion – Manipulation des mécanismes de défense naturels pour favoriser la santé et combattre les maladies

Article 8Le corps humain est certainement l’un des plus beaux miracles de la nature, et les chercheurs travaillent encore à en découvrir tous les secrets. De récentes découvertes ont mis en lumière le rôle que joue le glutathion dans le maintien de la santé.

La plupart des gens ne savent pas en quoi consiste le glutathion. Toutefois, si l’on prend en considération la cadence avec laquelle on publie des recherches sur le sujet, et l’impact qu’aura le glutathion sur les soins de santé futurs, ce mot fera d’ici peu partie de notre vocabulaire de tous les jours, au même titre que les mots « antioxydant » ou « cholestérol ».

Le glutathion est en quelque sorte le garde du corps de notre organisme : A.I.D. – Antioxydant, Immunostimulant et Détoxifiant. Cette petite protéine, fabriquée de façon naturelle dans notre corps, favorise ces trois fonctions essentielles. En fait, notre vie comme telle en dépend. Sans le glutathion, nos cellules se désintégreraient sous l’effet de l’oxydation.

RECHERCHE SUR LE GLUTATHION

Au cours des 20 dernières années, le volume de recherche sur le GSH s’est accru de façon remarquable. Un grand nombre de théories ont été proposées, plusieurs expériences en laboratoire et d’études épidémiologiques ou sur des animaux ont été effectuées. Mais, d’abord et avant tout, des essais cliniques sur des humains ont établi des liens entre le glutathion et une liste tellement longue de problèmes de santé que, si ce n’était de la rigueur et du sérieux des recherches qui ont permis d’établir ces conclusions, l’on pourrait mettre en doute leur validité.

GLUTATHION – « LE MAÎTRE ANTIOXYDANT »

De nombreuses percées ont été effectuées en ce qui a trait à l’étude des antioxydants, et ce, à un point tel que l’on a créé une nouvelle branche de la médecine appelée « biologie radicalaire », qui se concentre sur l’équilibre des oxydants et des antioxydants. Les scientifiques ont mis en lumière plusieurs processus pathogéniques dans lesquels les antioxydants jouent un rôle prépondérant. Les tablettes des magasins de produits naturels et des pharmacies regorgent de produits antioxydants. Toutefois, même si ces antioxydants sont de source naturelle, dont les vitamines C et E, ils n’existent pas naturellement dans votre corps. Si vous n’ingérez pas ces vitamines, elles ne se retrouveront pas dans vos cellules de façon naturelle. Étant donné l’importance du rôle que joue l’oxydation relativement à des centaines de processus pathogéniques, on peut se poser la question suivante : « Quel antioxydant mon corps fabrique-t-il pour parer à ces processus? » Le glutathion est l’antioxydant le plus abondant du corps. En fait, la présence de cette petite protéine ubiquiste est essentielle au fonctionnement de tous les autres antioxydants que nous connaissons.

GLUTATHION - « LE CARBURANT DU SYSTÈME IMMUNITAIRE »

Votre système immunitaire est constamment assailli par des antigènes qui endommagent les cellules et sont porteurs de toxicité et de maladies. Au nombre de ces antigènes on compte les virus, les bactéries, les parasites et les champignons. Afin de neutraliser ces antigènes, le corps doit pouvoir compter sur un taux optimal de glutathion. Si ce taux est insuffisant, certains de ces assaillants auront le champ libre et infecteront l’organisme. Il est impossible d’éradiquer la maladie et le vieillissement, et ce, même si certains scientifiques y rêvent encore. Mais, en maintenant ses taux de glutathion à leur niveau optimum, on s’assure d’avoir un système immunitaire qui est bien armé pour la contre-attaque. Le docteur Gustavo Bounous, grand spécialiste du glutathion, affirme que le glutathion est le carburant du système immunitaire : « Le facteur limitant de l’activité et de la multiplication normale des lymphocytes (globules blancs) est la disponibilité du glutathion ». Les recherches effectuées par le docteur Bounous à l’Université McGill ont conduit au développement d’un complément nutritionnel appelé « Immunocal » qui est une source naturelle de cystéine, précurseur du glutathion, pour le maintien d'un système immunitaire fort.

GLUTATHION – « SYSTÈME D’ÉLIMINATION DES TOXINES »

Le système enzymatique du GSH élimine des centaines de toxines. Il n’est donc pas étonnant que les concentrations les plus élevées de GSH se retrouvent dans le foie, l’organe de détoxification par excellence de l’organisme. Nous inhalons et ingérons des toxines naturelles et synthétiques chaque jour de notre vie. Cet état de choses est inévitable dans l’environnement dans lequel nous vivons où priment la technologie, les villes polluées et congestionnées et les denrées alimentaires génétiquement modifiées. Des études expérimentales ont démontré que lorsque les taux de glutathion sont bas, les fonctions hépatique et rénale sont affectées, ce qui permet aux toxines de circuler en plus grande quantité dans l’organisme. Ces toxines créent des dommages continuels aux cellules et aux organes.

ÉPUISEMENT DU GLUTATHION

Chaque jour, notre corps est exposé à divers éléments qui drainent nos taux de glutathion : le stress, la pollution, la radiation, les infections, la malnutrition, le vieillissement, les blessures, la fatigue. « L’optimisation des taux de glutathion fera bientôt partie d’un programme de soins de santé global. D’ici peu, les gens prendront des compléments, qui rehaussent les taux de glutathion, aussi normalement qu’ils prennent des vitamines chaque matin. » explique le docteur Bounous.

REHAUSSER LE GLUTATHION

Il est essentiel, toutefois, de clarifier un aspect particulier de l’histoire du glutathion. Lorsque les gens ont commencé à entendre parler du GSH, ils ont voulu s’en procurer au magasin de santé naturelle et « en consommer ». Quoique l’on puisse trouver le glutathion sous forme de complément, en manger ne rapporte que des effets négligeables pour la santé. Il est rapidement fragmenté dans le système digestif, puis éliminé. Le GSH est fabriqué naturellement à l’intérieur de chaque cellule de l’organisme, et c’est là que sa création doit être favorisée. La seule façon d’obtenir ce résultat efficacement est en fournissant à l’organisme les éléments constitutifs (les précurseurs) dont il a besoin pour fabriquer lui-même son glutathion.

Certains produits, comme la NAC (N-acétyl-cystéine), ont été mis au point pour fournir ces précurseurs, mais il y a également des façons naturelles de hausser les taux de glutathion. Les vitamines C et E et le sélénium appuient indirectement l’action du glutathion. Le chardon Marie (silymarine), l’acide alpha-lipoïque et la L-cystéine peuvent avoir une action modérée. Immunocal est une source naturelle de cystéine, précurseur du glutathion, pour le maintien d'un système immunitaire fort.

RETOUR