La science d'Immunocal

RETOUR

La science qui sous-tend le glutathion

Patricia A.L. Kongshavn, Ph.D
Ex-professeure : Faculté de médecine de l’Université McGill, Montréal, Canada

Article 9Le glutathion est une petite molécule que l’on retrouve dans la majorité des cellules. Toutefois, dans la plupart des cas, le glutathion ne peut pénétrer directement dans les cellules. Il doit donc être fabriqué à l’intérieur de ces dernières, et ce, à partir de trois acides aminés : la glycine, le glutamate et la cystéine. La cadence avec laquelle le glutathion peut être fabriqué dépend de la disponibilité de la cystéine, élément que l’on retrouve rarement dans les produits alimentaires. En outre, la molécule de cystéine contient une portion de soufre qui confère au glutathion toute son activité biochimique, c’est-à-dire sa capacité d’effectuer les fonctions vitales suivantes : tout d’abord, le glutathion est un antioxydant majeur produit par la cellule, et qui protège cette dernière des radicaux libres (oxyradicaux). Ces substances, qui sont hautement réactives si elles ne sont pas prises en charge, endommageront ou détruiront les composantes clés des cellules. Les oxyradicaux sont générés dans les mitochondries, présentes par milliers dans les cellules, où les nutriments comme le glucose sont brûlés par l’oxygène afin de produire de l’énergie. (Les mitochondries pourraient se comparer à de petites piles où est stockée l’énergie nécessaire aux cellules). De plus, le glutathion recycle d’autres anti-oxydants bien connus, comme les vitamines C et E, et les maintient à leur état actif. Deuxièmement, le glutathion est un agent détoxifiant très important qui permet à l’organisme de neutraliser les substances. Il forme un composé soluble avec la toxine qui peut ensuite être excrété par les voies urinaires ou le tube digestif. Le foie et les reins contiennent des taux élevés de glutathion, car ce sont les organes qui sont les plus exposés aux toxines. C’est également le cas des poumons, en partie pour la même raison. Troisièmement, le glutathion joue un rôle essentiel pour maintenir l’équilibre entre l’oxydation et l’anti-oxydation. Cette action, en retour, régule bon nombre des fonctions vitales de la cellule, comme la synthèse et la réparation de l’ADN, la synthèse des protéines et l’activation et la régulation des enzymes. Quatrièmement, le glutathion doit être présent lors de plusieurs des étapes complexes inhérentes à la réponse immunitaire, notamment la multiplication des lymphocytes, qui assurent la force de la réponse immunitaire et détruisent les cellules indésirables comme les cellules cancéreuses ou les cellules infectées par un virus. L’importance du glutathion est incontestable. En effet, comme indiqué, ses rôles sont effectivement multiples, et à mesure que l’on examine de plus près chaque système ou organe de l’organisme, son caractère essentiel apparaît avec de plus en plus de clarté. Les taux de glutathion diminuent avec l’âge, mais on a établi une corrélation entre les taux de glutathion plus élevés et une meilleure santé chez les personnes âgées, ce qui vient confirmer l’importance de cette substance remarquable pour favoriser le maintien, le bon fonctionnement et la santé du corps.

Références : Lomaestro B., Malone M. Glutathione in health and disease: Pharmacotherapeutic Issues Ann Pharmacother 29: 1263-73,1995

RETOUR